2021-05-20
19 mai 2021 | StopPropaganda Foundation
Source: Voice of Belarus

Activez les sous-titres et sélectionnez la langue dans les paramètres de la vidéo.

Le centre de détention des délinquants situé rue Akrestsin à Minsk est devenu tristement célèbre bien au-delà des frontières du Bélarus après les élections présidentielles du 9 août 2020. C’est un symbole de la brutalité des forces de sécurité envers les personnes interpellées pendant les manifestations.

La propagande d’Etat et la direction du centre de détention nient de nombreux faits de traitements cruels et de conditions de détention inhumaines des prisonniers.

Cependant, des personnes libérées continuent de révéler des actes de torture. Les anciens détenus évoquent l’absence de matelas et de promenades, le manque d’air dans des cellules surpeuplées. Ainsi que des « mesures physiques appliquées » et une solution concentrée d’eau de Javel versée sur le sol dans les cellules, rendant la respiration difficile.

Les militants des droits de l’Homme qualifient ces conditions de détention inhumaines, délibérément créées par l’administration du pénitencier, de torture.

#belarus2020
#StandWithBelarus
#FreeBelarus

Abonnez-vous à la chaîne YouTube Voice of Belarus