2021-05-20

15ème arrestation dans l’affaire TUT.BY ; répressions de journalistes condamnées par les représentants du Parlement européen et l’OSCE  ; événements au Bélarus suivis par les médias du monde entier ; tentative du régime d’éviter toute élection

20 mai 2021 | Voice of Belarus
Les journalistes de TUT.BY soutiennent leur collègue Katsiaryna Baryssevitch condamnée à 6 mois de prison. La veille de sa libération, le portail a été supprimé par les autorités.
Source : t.me/tutby_official

Les arrestations des employés de TUT.BY se poursuivent

L’ancienne juriste de la société Iryna Kastsioutchenka a été arrêtée, elle avait récemment changé de travail. Iryna a été arrêtée directement sur son nouveau lieu de travail. Maintenant, elle se trouve au centre de détention provisoire d’Akrestsina. Son statut procédural est inconnu.

Iryna est la 15e personne arrêtée dans l’affaire TUT.BY.

Source : t.me/tutby_official

Pendant ce temps, le centre de détention provisoire d’Akrestsina n’a pas accepté de colis pour les employés de TUT.BY arrêtés, leurs proches ne pourront réessayer de transmettre les colis que dans une semaine.

Une exception a été faite uniquement pour la rédactrice en chef de TUT.BY Maryna Zolatava, la rédactrice Volha Loïka et la journaliste Alena Taùkatchova.

Source : t.me/tutby_official

Après trois jours sans donner de nouvelles, la veuve du fondateur de TUT.BY a été retrouvée – elle est en résidence surveillée

Pendant trois jours, il n’y avait aucune information sur le sort de Yulia Tcharniaoùskaïa, veuve du fondateur de TUT.BY Yury Zisser. La mère de Yulia a déposé au KGB une demande de confirmation d’arrestation de sa fille, afin de, si nécessaire, entamer ses recherches en tant que personne portée disparue.

Yulia Tcharniaoùskaïa a disparu le matin du 18 mai. La femme a été localisée pendant une courte période dans un hôpital de Minsk : elle avait eu une crise d’hypertension et été accompagnée dans l’établissement médical par un agent. Yulia a des problèmes cardiaques, elle a un handicap et, depuis dix ans, souffre de graves douleurs à la colonne vertébrale et aux jambes, a écrit sa fille.

Aujourd’hui, il s’est avéré que Yulia avait participé à des « actions opérationnelles » dans le cadre de l’enquête. Actuellement, elle est à son domicile en résidence surveillée. Elle remercie tout le monde pour le soutien, son avocat a signé une obligation de non-divulgation.

Source : t.me/kyky_org

Les autorités s’efforcent d’éviter toute élection

Le Bélarus peut introduire un jour de vote unique pour les élections des députés de tous niveaux. Si une telle loi constitutionnelle est adoptée, les élections régionales qui devraient avoir lieu avant le 18 janvier 2022, seront reportées à 2023 et combinées avec des élections législatives. Lidziia Iarmochyna estime que « toute campagne électorale génère des turbulences et crée certains problèmes politiques pour la société ».

Source : t.me/gazetaby

Le Parlement européen et les représentants de l’OSCE ont condamné la répression contre les journalistes, les médias du monde entier suivent les événements au Bélarus

« Nous condamnons fermement la répression impitoyable du régime d’Alexandre Loukachenko contre les médias indépendants dont la preuve est la persécution brutale de TUT.BY, le média Internet le plus influent du Bélarus ». Une telle déclaration commune a été faite le 19 mai par les députés européens polonais et lituanien, Robert Bedroń et Petras Austrevičius. Ils ont été rejoints par des représentants de la Commission des droits de l’homme de l’Assemblée parlementaire de l’OSCE.

Les médias du monde entier suivent les événements au Bélarus. Des articles sur le blocage de TUT.BY et l’ouverture d’une procédure pénale contre les dirigeants de la société ont fait la une des éditions phares.